DREAMLINE 26M – INNOVATION.

 

Présenté en avant première mondiale à Cannes en septembre dernier lors du salon, le Dreamline 26 a tout de suite séduit les visiteurs amateurs et professionnels tant par sa ligne que par ses étonnants volumes intérieurs. Tout nouveau sur le marché, il s’impose d’entrée dans le créneau très porteur de 24 à 30 m.
Dessiné et décoré par Enrico Gobbi, ce yacht introduit un mélange de style avec notamment un pare-brise vertical pour l’avant du pont principal et un pare-brise incliné pour la timonerie située juste au-dessus. Ajoutons à cela trois grands hublots en losange découpés dans la partie arrière du bordé et une série de cinq hublots rectangulaires qui s’étirent jusqu’au logement de l’ancre.
En avant du pont principal, Enrico Gobbi a placé un superbe salon de pont à usage quasi exclusif de l’armateur qui peut y accéder directement depuis sa suite.

 
DL-Yachts-Dreamline-26M-superyacht

Techniquement abouti…

Bien d’autres détails confèrent à cette unité de seulement26 m un vrai caractère de plus grand yacht comme les mains-courantes en teck massif, des ouvertures dans le pavois avant pour dégager la vue depuis la suite des propriétaires et une profusion d’équipement en inox d’une très grande qualité. Lors de sa présentation, quasiment tous les visiteurs quittant le bord avaient le sentiment d’avoir visité une unité de 30 m, c’est dire si l’impression de volume est omniprésente que l’on apprécie les aménagements extérieurs ou intérieurs. Côté aménagements plus techniques, le Dreamline propose un immense garage arrière pour une annexe de 3m de long. La porte découpée dans le tableau arrière est encadrée par deux escaliers conduisant à la plage de bains. On note également la présence visiteurs quittant le bord avaient le sentiment d’avoir visité une unité de 30 m, c’est dire si l’impression de volume est omniprésente que l’on apprécie les aménagements extérieurs ou intérieurs. Côté aménagements plus techniques, le Dreamline propose un immense garage arrière pour une annexe de 3m de long. La porte découpée dans le tableau arrière est encadrée par deux escaliers conduisant à la plage de bains. On note également la présence d’un combiné hydraulique Besenzoni qui fait office de passerelle et d’échelle de bains très pratique aussi bien pour l’accès au quai en long side ou amarré par l’arrière. En position basse, ce combiné se transforme en échelle de bains très sécurisante. Sur le fly, d’une taille impressionnante, les passagers auront à leur disposition tous les aménagements nécessaires à leur confort, du spa, au coin repas en passant par le bar et sa cuisine avec barbecue ainsi qu’une large banquette face à la route. Bien protégée par le saute vent, elle occupe le côté bâbord et la double banquette du pilote le côté tribord. L’ensemble du fly est surmonté par un hard top avec éclairage et sonorisation intégrés. Lors de notre essai à Cannes, le Dreamline a fait sensation en navigation avec sa carène à bulbe dessinée par le cabinet de Giuseppe Arrabito. Très à l’aise à toutes les vitesses, elle permet notamment d’offrir un importante autonomie de 1200 milles à 10 nœuds. Une autonomie qui grimpe à 1600 milles avec les moteurs Caterpillar C32 et à plus de 2000 milles avec la propulsion hybride confiée à deux moteurs électriques Siemens de 270 kW chacun.

Un impressionnant volume intérieur…

En pénétrant via le cockpit arrière, on constante immédiatement qu’Enrico Gobbi a su exploiter toute la largeur de cette carène polyester. Le salon de cockpit peut recevoir huit convives autour d’une magnifique table avec banquette. La suite des propriétaires est l’élément clé de ce yacht, celle qui fait immédiatement pencher la balance en sa faveur. Le salon est baigné de lumière naturelle et sa conception en open space avec la salle à manger renforce cette impression de grand volumeLa baie vitrée à commande automatique livre accès au salon intérieur en open space avec la salle à manger. Les immenses baies vitrées apportent une importante lumière naturelle et surtout une très belle vue mer. Encore une fois, on a très vite l’impression d’être à bord d’un 30 m tant les volumes sont imposants tout comme la hauteur sous barrots, gage de confort. La customisation des intérieurs est totale et ce premier exemplaire jouit d’une finition remarquable bien qu’il s’agisse du premier exemplaire de la série. Dans ce numéro 1, on retrouve beaucoup d’éléments signés Armani Home et Poltron e Sofà et, partout, le même soin apporté à chaque détail pour rendre la vie plus facile à bord. Incontestablement, le point fort de ce Dreamline 26 est sa suite propriétaires qui occupe toute la partie avant du pont principal où elle profite d’une vue mer imprenable et du petit salon extérieur déjà présenté. Comme sur un yacht de plus de 30 m, cette suite dispose d’une entrée avec un petit bureau sur tribord, d’un immense dressing qui conduit directement à la salle de bains également avec vue mer. Le lit est installé face à la route et de nombreux rangements viennent compléter ce tableau idyllique. Pour parfaire son intimité, cette suite est séparée des autres volumes habitables par la cage d’escalier et une partie de la cuisine. Au niveau inférieur, le Dreamline propose pas moins de trois cabines doubles avec chacune leur salle de bains et d’immenses rangements. Toutes ont une vue mer via les hublots découpés dans la coque. Là encore, les finitions et le soin apporté à chaque détail est significatif de la maîtrise du chantier, même si sur ce numéro 1 et à la demande de son propriétaire certains choix sont plutôt surprenant comme l’écran plat dans le salon par exemple

ggPremier de la gamme…

Ce 26 m est le premier d’une gamme qui va s’étendre jusqu’à 49 m avec des constructions en polyester et en aluminium pour les plus grands. Basé à Ancone, le chantier DL Yachts a été fondé par Peter Zuber, un grand nom de la plaisance européenne et dirigé par Paolo Bencinveni, également très connu dans la plaisance pour son implication et son savoir-faire. Depuis son apparition sur le marché en début d’été, le Dreamline 26 fait des émules et marque un tournant dans la conception de «petit» yacht. Nul doute que l’avenir de cette nouvelle marque est tout tracé d’autant qu’elle est pionnière dans de nombreux domaines comme l’insonorisation de ses parties habitables et les économies de carburant.

ll

Share this: